Tout savoir sur l’acné, de ses origines à ses causes

Posté le 15/01/2015 par Ducray Maroc

dossier-expert-acné

Découvrez notre dossier expert sur l’Acné. Découvrez ses origines et ses différentes manifestations.

Pourquoi j’ai de l’acné ?

L’acné débute le plus souvent vers 12-15 ans chez les garçons et 11-12 ans chez les filles mais parfois dès 8-9 ans.

Avec la puberté, les hormones produites aussi bien chez les filles que chez les garçons, stimulent les glandes sébacées :
elles produisent du sébum en excès, la peau devient grasse et brillante. Ces glandes sébacées sont plus nombreuses sur le visage et le haut du corps.

En parallèle, la principale bactérie de l’acné, P.acnes, se nourrit du sébum produit en excès et prolifère. Cette bactérie a un rôle central dans l’acné car elle stimule :

  • la production de sébum. Les deux phénomènes s’entretiennent donc l’un l’autre.
  • la multiplication des kératinocytes (cellules cutanées). L’orifice de certaines glandes sébacées se bouche. Le sébum ne peut plus s’écouler à la surface de la peau. Cela donne des points blancs (micro kystes ou comédons fermés) et des points noirs (ou comédons ouverts).
  • les défenses naturelles de la peau, les comédons vont alors s’enflammer. Il apparaît des boutons rouges, parfois douloureux, et aussi des boutons à tête blanche avec du pus à l’intérieur. Voire de gros kystes, avec de véritables abcès.

Cette bactérie P.acnes est particulièrement difficile à combattre car elle a développé un mécanisme de résistance étonnant : elle fabrique une sorte colle, véritable bouclier protecteur, appelé biofilm. Ce biofilm va lui permettre de résister aux défenses naturelles de la peau et aussi à certains traitements.

L’acné a alors tendance à s’installer.

Quels sont les différents types de boutons ?

Microkystes, comédons fermés (2 à 3 mm)
Ce sont les points blancs. Il y a accumulation de sébum, de bactérie P. acnes et de kératine, protéine des cellules de la peau. Ces microkystes peuvent s’ouvrir et évoluer vers des comédons ouverts. Ils peuvent aussi s’enflammer et devenir des papules ou pustules.

Comédons ouverts (1 à 3 mm)
Ce sont les points noirs. Cette couleur est due à l’oxydation du sébum. Les comédons peuvent s’expulser spontanément. Ils sont rarement enflammés, sauf s’ils sont manipulés.

Papules : boutons rouges enflammés (< à 5 mm)
Boutons caractérisés par leur grosseur et rougeur. Ils sont douloureux et chaud au toucher. Ils peuvent se résorber ou évoluer vers des pustules.

Pustules : boutons jaunes enflammés (> à 5 mm)
Boutons à contenu purulent. Ils peuvent se vider et se résorber, mais ont tendance à récidiver.

Nodules
Les nodules sont présents dans les formes les plus graves d’acné. Ce sont de gros boutons enflammés arrondis, palpables dans ou sous la peau. Ils peuvent évoluer vers un abcès, sa rupture et la formation de marques résiduelles.

push-gamme-keracnyl

Partager